mardi, 26 septembre 2017

JMJ Cracovie OISE

25.07.2016

Depuis

Jour 11 - samedi 20 juillet 2013

  • Écrit par Administrateur
  • Affichages : 1229
  • 21 Juil

Ce matin c'est le grand jour. Tout le diocese de São José dos Campos s'est donné rendez-vous au Parque da Cidade. En effet, ce jour c'est le début réel de l'ambiance des JMJ : Toutes les nationalités présentes sur notre diocese d'accueil seront là... et curieusement sur les 1500 personnes il n'y en a pas tant que cela : une immense déléguation de colombiens (venue avec le cardinal de Bogota), des vénuzuéliens, des angolais, des gabonais, des italiens, des états-uniens...

C'est bien sûr avec de la danse que tout débute. Le jeu de = on s'incruste sur les photos des autres = débute ; certains se lancent même des défis. A 11h la messe débute. Il est suivi par le déjeuner dans le parc à proximité du hall. L'après-midi est plus calme. Des danses traditionnelles sont proposées, certains se reposent, d'autres profitent pour se promener et échanger dans le parc ; les bracelets en silicone aux couleurs du diocèse diminuent à vitesse grand V et s'échangent contre divers petits objets aux couleurs des différentes nationalités. Et c'est dans ce type de foule que nous voyons l'intérêt de porter les chêches jaunes... quand ils ne sont pas oubliés... Laure en profite pour souffler ses 23 bougies...


A 17h, les familles nous reprennent et nous dirigent vers notre paroisse pour um temps d'adoration. Ce silence est apprécié réellement ; cela nous change des messes de la tonne de décibels recue par minute ce jour. Enfin c'est en famille que ce soir les jeunes passent leur temps. Demain ce sera une journée entière qui leur est consacrée avant notre départ lundi matin pour Rio... Mais demain est un autre jour (et surtout une araignée noire vient d'apparaitre là où je suis ; sachez que votre serviteur prend sur lui pour affronter sa peur d'arachnophobie pour le bien du groupe et de vous chers lecteurs). A demain

(si l'araignée ne m'a pas piqué voire même dévoré ; manquerait plus qu'elle soit venimeuse avec la chance que j'ai... Et là je la vois plus c'est l'angoisse)...